Yémen : un drone de fabrication chinois abattu. Opération contre l’armée saoudienne à Asir

L’armée yéménite et les forces populaires d’Ansarullah ont mené, jeudi, une opération militaire contre plusieurs positions de l’armée saoudienne et de ses mercenaires à Asir (sud ouest de l’Arabie). Plusieurs militaires ont été tués et blessés et un grand nombre de leurs équipements militaires a été détruit, a précisé une source militaire yéménite.

Il en est de même à Najrane (sud de l’Arabie),  plusieurs soldats saoudiens et mercenaires de la coalition ont été abattus suite à des tirs d’artillerie yéménites visant leur attroupement, a-t-on indiqué de même source, citée par la télévision yéménite AlMasirah.

Entre-temps à l’ouest du Yémen, les forces yéménites ont détruit un véhicule militaire appartenant aux mercenaires de la coalition saoudo-US tuant les soldats à bord. Sur le même front, un pick-up transportant une mitrailleuse a également été endommagé par un missile téléguidé tiré par les forces yéménites.

Un drone chinois abattu

drone-chinois2Par ailleurs, les forces de l’armée et d’Ansarullah ont abattu dans la nuit de mercredi 29 août un drone sophistiqué de type CH-4 de fabrication chinoise et appartenant à la coalition saoudienne, qui survolait le passage frontalier de Tawal dans la province de Jizane, au sud de l’Arabie saoudite, a rapporté une source militaire citée par la chaîne Al-Masirah.

Rien que pour ce mois d’août, l’unité de défense aérienne de l’armée yéménite a abattu quatre avions de reconnaissance de la coalition saoudienne sur différents fronts.

Similaire au MQ-9 Reaper Predator américain, le CH-4 est un drone MALE (moyenne altitude, grande endurance) de fabrication chinoise qui se décline en deux versions, le CH-4A de reconnaissance et le CH-4B d’attaque au sol.

Possédant 4 points d’attache sous ses ailes, le CH-4 peut être doté de différents types de munitions selon les exigences. Son armement disponible comprend entre autre des missiles AR-1 (HJ-10) de 45 kg et d’un rayon de 10 km pouvant être guidé par GPS ou par laser ainsi que des bombes FT-5 de 100 kg, selon le site aviationsmilitaires.net.

Il fait 18 mètres d’envergure et son poids maximal au décollage est de 1350 kg. Il est propulsé par un moteur à piston entraînant une hélice propulsive située à l’arrière. Avec une autonomie en vol qui varie entre 30 et 40 heures, le drone chinois est capable de transporter des missiles balistiques air-surface.

Avec AlMasirah + PressTV