octobre 1, 2020

L'Etoile Filante

Informer et Éduquer

Une femme condamnée pour port du niqab attaque l’État français

2 min read

A woman wearing a niqab, a type of full veil, as she walks in a street in the center of Roubaix, northern France, on January 9, 2014. AFP PHOTO / PHILIPPE HUGUEN

Déjà condamnée pour port du voile intégral, une femme attaque l’État français, en se basant sur une recommandation du conseil des Droits de l’Homme de l’ONU, qui a jugé le droit français en la matière condamnable.

C’est une première en France. Une femme portant le niqab attaque l’État pour non application des recommandations du comité des droits de l’Homme de l’ONU. Cette habitante de Châlons-en-Champagne, déjà condamnée l’année dernière pour le port du voile intégral, comparait à nouveau aujourd’hui pour les mêmes faits devant le tribunal de police de sa ville.

Le 22 octobre, le comité des Droits de l’Homme de l’ONU avait dit que la France pouvait être condamnée pour l’interdiction du port du voile intégral. Une simple recommandation, sans aucun effet sur la loi française, mais qui suffit à cette habitante de Châlons-en-Champagne pour faire cette demande d’indemnisation.

Cette femme, âgée de 41 ans, avait été condamnée à une amende de 50 euros il y a un an pour le port du niqab. Depuis, elle a continué à revêtir ostensiblement le voile intégral dans des lieux publics, et est donc de nouveau poursuivie.

Elle estime que toutes ces procédures sont illégales. Dans une lettre adressée à Nicole Belloubet, datée du 24 octobre, l’avocat de la plaignante évoque la violation du droit international par l’État français. Et réclame en référé une indemnisation de 10.000 euros pour sa cliente.

Source: RTL

Copyright © All rights reserved. | Newsphere by AF themes.