janvier 28, 2021

L'Etoile Filante

Informer et Éduquer

S.Nasrallah qualifie « d’idiot » le ministre de la guerre israélien et met en garde les Israéliens contre ses mensonges

4 min read

Dans un discours prononcé à l’occasion de la commémoration du martyr, le commandant en chef Moustafa Badreddine, le secrétaire général du Hezbollah, Sayyed Hassan Nasrallah s’est adressé au public israélien, le mettant en garde contre les mensonges proférés par ses dirigeants, concernant les frappes israéliennes en Syrie.

Certes ce n’est pas la première fois que sayyed Hassan Nasrallah met en garde le public israélien des  mensonges, des illusions ou pire des actions irresponsables de ses dirigeants. Mais, c’est la première fois qu’il s’exprime « avec autant  de transparence sur les frappes israéliennes en Syrie ».

Son éminence a insisté pour  rappeler que «  la guerre universelle contre la Syrie est un projet américano-israélo-saoudien dont le but est de s’accaparer de la Syrie, car ce pays est un obstacle à l’hégémonie américano-israélienne dans l’Asie de l’Ouest ».

Pour ce faire, « les israéliens ont misé sur les groupuscules armés takfiristes et ont établi avec eux des relations de coopération et de coordination,  tant sur le plan militaire que sur le plan logistique, leur offrant leurs services médicales.. » a-t-il indiqué.

« Cette relation aurait dû réaliser divers buts, sauf que rien n’a été réalisé ! « Israël » a perdu la guerre en Syrie, les groupuscules terroristes armés se sont retirés de toutes les provinces et villes syriennes, abandonnant derrière eux leur matériel militaire, leurs sites », a-t-il précisé.

Et de poursuivre : « face à cet échec monumental, les israéliens ont réalisé qu’une nouvelle menace profilait à l’horizon.  La menace de l’armée syrienne : une armée aux capacités renforcées, une armée aigrie d’expériences, une armée plus confiante en elle-même, donc plus déterminée, une  armée dotée de missiles de haute-précision.  Et donc pour faire face à cette menace, les israéliens ont décidé de frapper tous les sites militaires de l’armée syrienne, ses usines, ses  casernes. Les Israéliens attaquent tout ce qui concerne la fabrication de missiles en Syrie en raison de la force que cela représente dans l’axe de la résistance»..

Et d’ajouter : « Pour l’entité sioniste, la Syrie est désormais une menace car elle a résisté dans cette guerre universelle (..), et si elle retrouve ses forces, elle peut vaincre Israël dans la bataille de la cause palestinienne (..) »Israël »  est terrorisé de la situation syrienne, écoutez les israéliens comment ils parlent de l’avenir du Golan et cela  pourrait l’emmener à commettre des aventures aux conséquences non-calculées».

Sayyed Hassan Nasrallah a souligné : « ce qui est nouveau dans ces frappes, c’est que les dirigeants israéliens tentent de convaincre leur public  que ces frappes vont permettre le retrait des forces iraniennes  de la Syrie. Ils ont même évoqué un nombre  en disant que les forces iraniennes ont réduit le nombre de leurs effectifs, et ce grâce  aux opérations militaires israéliens. Pire, cet idiot de ministre de la guerre israélien  a promis de faire sortir les Iraniens de la Syrie avant la fin de cette année, or « Israël » leurre son public et dépeint certains détails comme  étant une victoire en Syrie ou comme le début du retrait des forces iraniennes de la Syrie ».

Son éminence a rappelé qu’ «il n’y a pas sur le sol syrien de forces iraniennes, dans le sens de brigades, ou tout autre. Il existe des conseillers, des experts militaires » ajoutant que « le nombre de conseillers iraniens en Syrie a augmenté avec les années pour fournir des conseils et gérer des groupes arabes, syriens et islamiques ».

Il a ajouté: «Les conseillers iraniens en Syrie ne sont pas militaires, et donc l’entité sioniste mène une bataille fictive contre l’Iran » notant que «l’évacuation a eu lieu, bien sûr dans les zones libérées ».

Pour ce qui est  du Liban, son éminence a insisté sur le rétablissement des relations entre la Syrie et le Liban, officiellement, surtout au moment où le pays est menacé par la faim à cause de la crise économique et monétaire ».

Le SG du Hezbollah a expliqué que «  le pays cherche de l’aide de l’extérieur comme le Fonds monétaire international, mais il peut compter sur ses capacités, ses ressources agricole et industrielle. Il doit juste dynamiser la production de son secteur agricole et industrielle. Pour ce faire, il a besoin de marchés. Or, la seule voie à  ces marchés est la Syrie ».

 

Copyright © All rights reserved. | Newsphere by AF themes.