La raison pour laquelle nous attachons une si grande importance aux questions économiques est que l’économie joue un rôle très important dans le gouvernement islamique. Si certaines personnes pensent que le gouvernement islamique ne s’intéresse pas à la création de richesses, à la croissance au bien-être des gens et à la création d’unités de production importantes et génératrices de richesses, elles font une grave erreur et ce n’est pas correct. L’une des bases les plus importantes du gouvernement islamique consiste à enrichir la société et le pays, et à atteindre la richesse nationale.

Bien entendu, la vision du gouvernement islamique diffère de celle des gouvernements et systèmes matérialistes, y compris les systèmes capitalistes et libéraux, de ceux connus sous le nom de systèmes marxistes et socialistes, et des autres. Dans le gouvernement islamique, créer de la richesse nationale est une valeur, mais une juste distribution est aussi une valeur. L’égalité revendiquée par le socialisme – qui n’a jamais été atteinte – est rejetée par l’Islam.

Dans l’Islam, l’égalité dans le sens socialiste du terme, n’a aucune signification, mais le bien-être public a un sens. Le peuple doit être dans le bien-être. Selon notre connaissance des gouvernements communistes, qui est d’ailleurs une connaissance complète et approfondie – dans les gouvernements principaux comme l’Union soviétique, les gouvernements similaires ou les gouvernements qui ont suivi ce modèle, comme ceux d’Amérique latine, les gouvernements africains et certains gouvernements asiatiques – ceux qui scandaient le slogan d’égalité ne tenaient pas compte de cette égalité dans la pratique, et elle n’était d’ailleurs pas réalisable.

L’Islam ne croit pas à ces modèles mais croit plutôt à la création de richesses nationales et à l’amélioration du niveau de vie dans la société. Bien entendu, dans la société, certaines personnes ont plus de ressources que d’autres. Il n’y a rien de mal à cela. Cependant, les ressources publiques doivent être distribuées de manière équitable. C’est la vision de l’islam sur la richesse. Dans le gouvernement islamique, les écarts de classes ne se produisent pas naturellement et ne doivent pas exister. Bien entendu, il existe des différences entre les gens, mais il ne doit pas y avoir de différences de classes.