Pékin s’est engagé à sauver l’accord sur le nucléaire

La Chine s’est engagée à sauvegarder le Plan d’action global commun (PAGC) conclu entre l’Iran et le G5 + 1 en 2015, a annoncé lundi le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères.

La Chine demande à tous les signataires du PAGC, à l’exception des Etats-Unis, d’être liés à leurs obligations consacrées dans l’accord nucléaire, a déclaré Lu Kang aux journalistes lundi.

Il a noté que le directeur général du Département du contrôle des armements du ministère chinois des Affaires étrangères, Wang Qun, assisterait vendredi à la réunion de la commission du PAGC à Vienne.

Le président américain Donald Trump a annoncé mardi dernier que Washington se retirerait de l’accord nucléaire iranien et rétablirait les sanctions nucléaires contre l’Iran.

La plupart des puissances mondiales, y compris la Russie, la Chine et l’Union européenne ont souligné à plusieurs reprises que le maintien de l’accord est dans l’intérêt de la paix et de la sécurité mondiales.