janvier 25, 2021

L'Etoile Filante

Informer et Éduquer

Netanyahu et al-Burhan pour une normalisation entre ‘Israël’ et le Soudan. Les EAU derrière cet entretien

3 min read

Le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, a discuté lundi 3 févreir d’une « normalisation » des relations entre le Soudan, pays majoritairement arabe et musulman, et ‘Israël’ lors d’un entretien surprise en Ouganda avec le président du Conseil de souveraineté soudanais, Abdel Fattah al-Burhane, aussitôt dénoncé par les Palestiniens.

La rencontre intervient au moment où le président palestinien Mahmoud Abbas exhorte les dirigeants arabes, musulmans et africains à dénoncer le plan controversé du président américain Donald Trump sur le règlement du conflit israélo-palestinien.

Netanyahu a convenu « d’entamer une coopération qui mènera vers la normalisation des relations » entre Khartoum et Tel Aviv. C’est ce qui ressort d’un tweet posté par le cabinet de Netanyahu.

Selon la même source, la rencontre entre Netanyahu et al-Burhan a eu lieu dans la ville d’Entebbe, à l’invitation du président ougandais Yoweri Museveni. Mais selon les médias américains, le gouvernement émirati était derrière l’organisation de cet entretien.

« Netanyahu pense que le Soudan progresse sur une voie nouvelle et positive et le Premier ministre a exprimé son point de vue au Secrétaire d’Etat américain (Mike Pompeo) », a ajouté le post, sans pour autant en déterminer la date.

« al-Burhan veut aider son pays à procéder à sa modernisation en l’extirpant de l’isolation et en la plaçant sur la carte du monde », a ajouté la même source.

 

Un coup de couteau dans le dos du peuple palestinien

Le porte-parole du gouvernement soudanais a pour sa part assuré que le gouvernement de son pays n’avait « pas été averti » à l’avance de cette entrevue, sans davantage de précisions.

« Cette rencontre est un coup de couteau dans le dos du peuple palestinien », a de son côté fustigé Saëb Erekat, négociateur en chef et secrétaire général de l’Organisation de libération de la Palestine (OLP), au moment où « l’administration du Président Donald Trump et le Premier ministre israélien Netanyahu tentent de détruire la cause palestinienne ».

Passage des vols israéliens dans le ciel soudanais

Entre-temps, le journal israélien Yediot Aharonot a rapporté, lundi soir, en citant une source israélienne qui s’exprimait sous couvert de l’anonymat, que la « rencontre entre Netanyahu et al-Burhan pourrait aboutir à l’autorisation du passage des vols israéliens dans le ciel soudanais ».

Le journal a ajouté que Netanyahu avait déclaré que la reprise des relations d’Israël avec le Tchad, en janvier 2019, qu’il s’emploie à convaincre le Soudan et le Tchad d’autoriser le vol des appareils israéliens à destination du Brésil via l’Afrique, un itinéraire qui réduira la durée des vols de trois heures.

Peu avant son départ de l’aéroport Ben Gourion à Tel-Aviv, Netanyahu avait déclaré : « Israël retourne dans la Grande Afrique et nous constatons un développement des relations aux plans politique, économique et sécuritaire ».

Il a ajouté : «Je forme l’espoir de retourner à la fin de la journée en Israël tout en apportant de bonnes nouvelles ».

Le Premier ministre israélien joue la carte de ses relations internationales à l’approche des législatives du 2 mars, cruciales à sa survie politique alors qu’il est inculpé pour corruption.

Sources: AlManar+ Anadolu + AFP

Copyright © All rights reserved. | Newsphere by AF themes.