dim. Sep 20th, 2020

L'Etoile Filante

Informer et Éduquer

Macron trahi par les Américains?

3 min read

C’est tout de même extraordinaire : la France d’Emmanuel Macron ne perd pas une seule occasion pour s’aligner sur les politiques de l’administration Trump et ce, de la Syrie en Irak en passant par l’Asie mais les Etats-Unis ne daignent jamais de rendre la monnaie de sa pièce.

 A l’occasion de la huitième anniversaire de la guerre qu’ont déclenché les puissances occidentales et leurs alliés arabes et Israël, le Quai d’Orsay a émis un communiqué truffé de haine et de contre-vérité. Ce communiqué est une déclaration de guerre :

 » Bien que le régime de Bachar el-Assad et ses alliés tentent de convaincre le monde entier que le conflit est terminé et que la vie est revenue à la normale, en réalité, la répression exercée par le régime sur le peuple syrien n’a pas pris fin…. La violence à Idlib s’est accrue ces derniers temps et les frappes aériennes ont coûté la vie à de nombreux civils et travailleurs humanitaires…La solution militaire à laquelle le régime syrien souhaite parvenir avec le soutien de la Russie et de l’Iran n’amènera pas la paix. Le seul moyen de mettre un terme aux violences et aux difficultés économiques et de garantir un règlement durable du conflit est une solution politique négociée. »

La Diplomatie français n’inclut pas pour autant dans ce communiqué comment des frappes au phosphore blanc, les préparatifs pour éterniser des bases militaires en Syrie, ou encore l’instrumentation de la question kurde pourraient constituer une « solution politique » à la guerre qui de l’aveu même de Paris a été remportée par l’Etat syrien. La France ferme ainsi toute porte au dialogue et se laisse enliser dans une guerre qu’elle perdra. C’est que la Macronie, en dépit des apparences, ne peut jurer autrement que par les diktats américains. Cependant il existe plus d’une raison pour que les choses n’aillent pas ainsi. Alors que la France traverse une période de turbulence propre à déboucher sur une guerre civile, et que le pouvoir commence à émettre des signes d’essoufflement le président américain s’en prend à nouveau à son homologue français Emmanuel Macron.

Sur fond de violences de samedi sur les Champs-Élysées, Donald Trump a profité de l’occasion pour critiquer Macron.

Il a prétendu qu’en raison du mécontentement du peuple, le gouvernement français n’arrivait plus à faire avancer l’accord de Paris sur le climat, tandis que les États-Unis marchaient dans le sens inverse.

Pour la deuxième fois depuis le début du mouvement des Gilets jaunes en France, il y a quatre mois, le président américain Donald Trump s’est servi de la vague de protestations sociales en France pour attaquer son homologue Emmanuel Macron.

Cette fois-ci, il a associé les protestations des Gilets jaunes à l’accord de Paris sur le climat et il a ironisé sur Twitter : « Comment se déroule l’Accord de Paris sur l’environnement en France ? Après 18 semaines d’émeutes des manifestants ‘Gilets jaunes’, je suppose que ce n’est pas si bien ! Entre-temps, les États-Unis se sont classés en tête de toutes les listes relatives à l’environnement. »

Dans un précédent tweet publié en décembre 2018, le locataire de la Maison-Blanche avait prétendu que « lors de leurs manifestations à Paris, des Gilets jaunes crient des slogans « Nous voulons Trump » comme président français ».  L’accord de Paris a été le premier accord international duquel s’est retiré Donald Trump, dès son arrivée au pouvoir à la Maison-Blanche.

L’acte 18 du mouvement des Gilets jaunes a été marqué par d’importantes violences urbaines dans la capitale française. Ce qui n’augure rien de bon pour la suite des événements . Et entre temps, l’obstination de Paris à suivre à la lettre les recommandations de Washington au Moyen-Orient, en Asie et ailleurs impose des frais supplémentaires au pays. Jusqu’où ira le tropisme pro-américain de la France?

Copyright © All rights reserved. | Newsphere by AF themes.