dim. Sep 27th, 2020

L'Etoile Filante

Informer et Éduquer

L’Iran dévoile son drone à corps large

3 min read

Le système anti-aérien S-300 de la base aérienne de Khatam ol-Anbia a été exposé au public ce jeudi au salon aérien des forces armées iraniennes.

Le dispositif de défense S-300 de la base aérienne de Khatam ol-Anbia a été exposé pour la première fois au salon aérien de Shahid Lashgari sur la base de Mehrabad, située dans l’ouest de Téhéran.

L’armée de l’air iranienne a dévoilé son premier avion sans pilote à corps large, de fabrication nationale, alors que le pays se prépare aux célébrations du 40e anniversaire de la victoire de la Révolution islamique de 1979.

Le drone, baptisé Khodkar (automatique), a été présenté ce jeudi lors d’une exposition sur la défense aérienne à Téhéran.

Le drone – une version améliorée de l’avion d’entraînement T-33 – est équipé de deux caméras, une située sous le fuselage pour contribuer aux phases de décollage et d’atterrissage et l’autre à l’avant pour offrir une vue alternative du cabine.

Suppression du système hydraulique et remplacement des opérateurs électromécaniques, transmission immédiate des données au système de pilote automatique à l’aide du système de navigation INS / GPS et l’émission d’images de haute qualité font partie des caractéristiques de ce drone.

Le drone est également équipé des antennes de récepteur GPS et GLONASS, des antennes d’émetteur de données et des antennes réseau à commande de phase.

Khodkar qui utilise un turboréacteur J85, est également capable d’enregistrer des données et il pourrait être utilisé lors de missions de surveillance et de combat.

Divers avions de combat ont été aussi étalés au salon.

L’exposition sera ouverte au public jusqu’au 11 février, date anniversaire de la victoire de la Révolution islamique de 1979 qui a renversé l’ancien régime Pahlavi, soutenu par les États-Unis.

S’exprimant lors de la cérémonie d’ouverture de l’exposition, le général Abdolrahim Moussavi, commandant de l’armée iranienne, a salué les acquis du pays dans le secteur de la défense aérienne au cours des quatre dernières décennies.

Suppression du système hydraulique et remplacement des opérateurs électromécaniques, transmission immédiate des données au système de pilote automatique à l’aide du système de navigation INS / GPS et l’émission d’images de haute qualité font partie des caractéristiques de ce drone.

Le drone est également équipé des antennes de récepteur GPS et GLONASS, des antennes d’émetteur de données et des antennes réseau à commande de phase.

Khodkar, qui utilise un turboréacteur J85, est également capable d’enregistrer des données et pourrait être utilisé dans des missions de surveillance et de combat.

Divers avions de combat ont été aussi étalés au salon.

L’exposition sera ouverte au public jusqu’au 11 février, date anniversaire de la victoire de la Révolution islamique de 1979, qui a renversé l’ancien régime Pahlavi, soutenu par les États-Unis.

S’exprimant lors de la cérémonie d’ouverture de l’exposition, le général Abdolrahim Moussavi, commandant de l’armée iranienne, a salué les acquis du pays dans le secteur de la défense aérienne au cours des quatre dernières décennies.

« La nation iranienne a résisté pendant 40 ans et a elle surmonté les sanctions », s’est-il félicité.

Le responsable militaire a également déclaré que le matériel de défense de l’Iran servait non seulement pour des missions de combat, mais également pour des opérations de sauvetage et de recherche en cas de catastrophe naturelle.

Les forces armées iraniennes ont également dévoilé mercredi de nouvelles pièces d’équipement militaire, notamment des drones et des missiles, lors d’une autre exposition intitulée Eqtedar 40 qui s’est tenue au Mosalla de l’imam Khomeini (que son âme repose au paradis) à Téhéran.

Copyright © All rights reserved. | Newsphere by AF themes.