À la fin de la récitation du Coran, l’Ayatollah Khamenei a déclaré : « Je tiens à féliciter à tous les chers frères et sœurs musulmans à travers le monde pour l’arrivée du mois béni de Ramadan, espérant que Dieu nous octroiera la possibilité de nous acquitter dûment de nos devoirs envers ce mois. »

Il a également décrit le Coran comme le Livre de Vie. Il a affirmé : « Si tous les êtres humains adaptent leur mode de vie au Coran, ils atteindront le salut d’ici-bas et de l’au-delà. Le problème provient de la négligence envers le Coran. Tout comme celui qui obtient une prescription médicale mais qui manque de l’appliquer. »

Plus loin dans son discours le Guide suprême de la Révolution islamique a ajouté : « Le Coran est à la foi le Livre de la connaissance et de la compréhension et celui des prescriptions de la vie, lesquelles sont applicables à toute une vie et construiront son environnement, tout en montrant aux hommes les voies de la santé, de la sécurité et du bien-être. »

Faisant allusion à ce que le Coran est le remède à tous les problèmes l’Ayatollah Khamenei a affirmé :  « Tout au long de l’Histoire, les êtres humains étaient -et sont toujours- aux prises avec l’oppression, la discrimination, la guerre, l’insécurité et l’empiétement des valeurs. Le remède à tous ces problèmes consiste à suivre le Coran. Si c’est le cas, ils seront tous éliminés. »

Son Éminence a ajouté : « Si, dans une société, on traite sur la base du Coran ceux qui nous opposent, c’est-à-dire si l’on n’est pas inéquitable envers eux et vice-versa, on verra combien les conditions de cette société deviendront propices et appréciables. »

Le Guide suprême de la Révolution islamique a déclaré : « Et ne poursuis pas ce dont tu n’as aucune connaissance, dit le Coran [17 : 36]. Mais le journalisme courant du monde agit tout à l’inverse, répandant rumeurs et mensonges sans aucune vérification. Une grande partie de nos problèmes sera résolue rien qu’en observant cette consigne. »

Soulignant qu’il ne faut pas faire confiance aux oppresseurs, le Guide suprême de la Révolution islamique a déclaré : « Et ne vous penchez pas vers les injustes », dit le Coran [11 :113] ; Néanmoins, certains gouvernement et groupes islamiques font confiance aux éléments les plus injustes et oppresseurs du monde, et pourtant, ils en récoltent les résultats (négatifs). »

Son Éminence a ajouté : « Le Coran ordonne à placer la confiance en Dieu et se tenir fermes face à l’ennemi. Toujours, quiconque a eu peur de l’ennemi, a rencontré des épreuves difficiles et amères. Aujourd’hui, les puissances islamiques ont peur des puissances tyranniques ; résultat : elles sont lésées ! »

Faisant allusion à ce verset coranique « N’ayez pas peur d’eux. Mais ayez peur de Moi » [Coran 3 :175], le Guide suprême de la Révolution islamique a affirmé : « Lorsqu’en 1979, les espions américains ont été capturés par les étudiants, l’Imam Khomeiny s’est tenu ferme face à l’ennemi. Si l’on avait peur des États-Unis en Iran, le pays en aurait subi des retombées très amères. »

À la fin de son discours, l’Ayatollah Khamenei a déclaré : « Ces jours-ci sont les jours de repentir. J’espère qu’Allah aidera tous les Musulmans à s’acquitter dûment de leurs devoirs pendant le Ramadan. Les consignes corniques sont toutes praticables et applicables ; La responsabilité des gouvernements étant plus lourds à cet égard. »