janvier 25, 2021

L'Etoile Filante

Informer et Éduquer

Le projet de la République islamique pour régler la question palestinienne

2 min read

Extrait de discours de l’Ayatollah Khamenei, Guide suprême de la Révolution islamique, lors de la séance inaugurale la cinquième Conférence du soutien à l’Intifada de la Palestine, tenue le 1er et le 2ème octobre à Téhéran, le premier octobre 2011.

Le projet de la République islamique pour régler la question palestinienne et remédier cette plaie chronique est clair, logique, basé sur les sciences politiques et admis par l’opinion publique internationale, et a déjà été présenté en détails. Nous ne proposons ni une guerre classique des armées des pays islamiques ni l’expulsion des immigrés juifs ni l’arbitrage de l’Onu ou d’autres instances internationales. Nous proposons un référendum du peuple palestinien. A l’instar des autres nations, le peuple palestinien a le droit de choisir son avenir et le modèle de gouvernement dans son pays.

Tout le peuple de la Palestine, les musulmans, les chrétiens et les juifs – pas les immigrés étrangers – où qu’ils se trouvent, en Palestine, dans les camps de réfugiés ou à n’importe quel point du monde, doivent participer à ce référendum bien encadré, et décider du futur gouvernement de la Palestine. Le régime et le gouvernement issus de ce référendum, décideront à leur tour, après leur instauration, du sort des immigrés non-Palestiniens qui se sont installés depuis des années dans ce pays.

Ce projet est aussi équitable que logique, l’opinion publique en saisit la justesse et il mérite le soutien des peuples et des Etats indépendants. Il va de soi que nous n’attendons pas des sionistes usurpateurs qu’ils l’acceptent. C’est là que le rôle des Etats et des peuples ainsi que des organisations de la Résistance se forme et prend consistance. La clé de voûte est le soutien apporté au peuple palestinien et la fin du soutien à l’ennemi usurpateur, et la grande tâche des Etats islamiques.

Copyright © All rights reserved. | Newsphere by AF themes.