sam. Sep 26th, 2020

L'Etoile Filante

Informer et Éduquer

LE DÉPARTEMENT DE KAFFRINE A ENREGISTRÉ 146 CAS DE VIH/SIDA EN 2019 (MÉDECIN-CHEF)

3 min read

Le département de Kaffrine (centre) a enregistré 146 personnes vivant avec le sida en 2019 contre 89 en 2017, ce qui représente un taux de prévalence de 0,9%, a révélé, mardi, le médecin chef du district sanitaire de Kaffrine, Dr Ndeye Mbacké Kane.

 ‘’Entre 2017 et 2019 nous sommes passés de 89 cas positifs à 146 cas positifs. Et, l’enquête démographique de santé menée en 2017 avait montré un taux de prévalence de 0,5% pour le département de Kaffrine. Entre 2017 et 2019 cette même enquête a révélé qu’on est passé à 0,9%’’, a déploré Dr Ndeye Mbacké Kane.
Elle s’exprimait au terme d’un comité départemental de développement (CDD) axé sur la situation du VIH /sida dans le département de Kaffrine.
Des chefs de service, des élus locaux, des imams et des associations de jeunes et de femmes ont pris part à cette réunion présidée par le préfet de Kaffrine, Amadoune Diop.
‘’Le taux de séropositivité augmente au niveau du département de Kaffrine. Le département est bel et bien préoccupé par cette épidémie de VIH/sida’’, a ajouté Dr Kane.
Elle a promis de renforcer la sensibilisation sur cette maladie au niveau du département de Kaffrine et d’améliorer la prise en charge pour faire de telle sorte que l’objectif des trois 90% soit atteint.
‘’Nous allons voir comment faire pour riposter contre cette maladie au niveau du département de Kaffrine. Nous allons mener une bonne communication pour lutter contre la discrimination et la stigmatisation des malades atteints par le sida ’’, a assuré Dr Kane, sollicitant l’implication de tous pour vaincre cette maladie dans le département.
‘’Dans le département de Kaffrine il y a une situation assez préoccupante par rapport à cette maladie de VIH/SIDA. Il faudrait que tous les acteurs se retrouvent autour d’une table pour discuter des nouvelles stratégies à mettre en œuvre pour diminuer ce taux ‘’, a pour sa part réagi le préfet de Kaffrine, Amadoune Diop.
Selon le préfet, ‘’au niveau du département de Kaffrine, les communes de Médinatoul Salam 2 et de Kaffrine sont des points rouges qu’il faudrait surveiller’’.
Il a expliqué que la ‘’vulnérabilité’’ du département de Kaffrine à cette maladie est liée au fait qu’il est traversé par le corridor Dakar-Bamako. Aussi, la commune de Médinatoul Salam 2 qui est à la frontière avec la Gambie fait partie des ‘’facteurs de vulnérabilité’’ au VIH/sida.
‘’Par rapport à la vie sexuelle notée souvent dans les écoles, il nous faut former les instituteurs et les enseignants à donner la bonne information aux élèves afin que ces derniers soient beaucoup plus conscients’’, a plaidé le chef de l’exécutif départemental.
Au total, six-cent personnes de la région de Kaffrine (centre) vivent avec le sida, ce qui représente un taux de prévalence de 0,9% et fait de cette région la troisième la plus touchée par la maladie, avait indiqué à l’APS le médecin-chef de la région médicale de Kaffrine, Dr Mamadou Moustapha Diop.
APS
Copyright © All rights reserved. | Newsphere by AF themes.