janvier 19, 2021

L'Etoile Filante

Informer et Éduquer

L’Arabie saoudite et son intérêt pour les missiles israéliens Spike

2 min read

La société israélienne Rafael Advanced Defense Systems, producteur de matériel militaire, tente d’obtenir via sa filiale en Europe connue sous le nom d’Euro Spike, les autorisations nécessaires auprès des autorités officielles pour exporter des missiles Spike vers l’Arabie saoudite, a rapporté le lundi 3 février, le journal londonien Al-Araby Al-Jadeed, citant un rapport publié par Israel Defence.

Mais la fourniture des missiles Spike à l’Arabie saoudite ferait l’objet d’objections à l’intérieur des territoires occupés, le ministère israélien de la Sécurité intérieure ne pouvant pas approuver l’exportation par crainte que les munitions ne soient utilisées contre ‘Israël’ en cas d’un changement du régime en Arabie saoudite, a poursuivi Al-Araby Al-Jadeed.

Le ministère israélien pourrait toutefois autoriser Rafael à exporter les armes vers l’Arabie saoudite, compte tenu du cycle de vie du missile Spike qui est estimé à environ dix ans – une période au cours de laquelle une confrontation armée entre Riyad et Tel-Aviv est présumée être peu probable, a noté le journal.

Ce n’est pas une première, en septembre dernier, le site d’information arabe Al-Khaleej Online a rapporté que l’Arabie saoudite avait acheté le système de défense aérienne « Dôme de fer » au régime israélien.

L’Arabie saoudite tente, selon Israel Defense, de diversifier ses sources d’approvisionnement en armes et équipements militaires importés et ne veut pas se fier uniquement au missile antichar américain BGM-71 TOW, actuellement produit par Raytheon, un important entrepreneur technique militaire américain.

En pleine concurrence avec l’industrie américaine d’armement, Rafael craint que les entreprises américaines impliquées dans la poursuite de l’exportation d’armes et d’équipements militaires vers l’Arabie saoudite et les États du golfe Persique prennent des mesures qui réduiraient ses capacités à concurrencer, a indiqué le journal.

Les missiles Spike, lancés pour la première fois par Rafael en 2012, se déclinent en quatre variantes: Spike NLOS, Spike ER, Spike MR/LR et Spike SR.

Spike SR est le plus petit et le plus léger prototype des missiles Spike de Rafael, et est utilisé par certains États membres de l’OTAN.

Selon Rafael, toute la famille Spike est désormais opérationnelle dans 34 pays, dont le Royaume-Uni, l’Allemagne, la Corée du Sud et l’Inde.

La décision de Riyad d’acheter du matériel militaire israélien intervient sur fond de l’inefficacité dont ont fait preuve les armes américaines et européennes au cours de cinq années de guerre entre l’Arabie saoudite et Ansarullah du Yémen.

 

Source: Avec PressTV

Copyright © All rights reserved. | Newsphere by AF themes.