octobre 29, 2020

L'Etoile Filante

Informer et Éduquer

LA FAMILLE DU PROPHÈTE(PSLF) EN CAPTIVITÉ

6 min read

LE MOIS DE SAFAR(61AH), LA FAMILLE DU PROPHÈTE(SAWAS) EN CAPTIVITÉ:

SERMON DE L’IMÂM SAJJAD(ZEINUL-ABIDINE) (AS) À LA COUR DE YAZID !!!!

 

– Il a été dit que IMÂM Ali ibn Hussein (Zeinul-Abidine) a eu la meilleure occasion, le jour où le prédicateur officiel du Shaam(Damas), a monté la chaire et a abusé de l’Imam Ali, et de ses enfants et a éloquemment loué Mu’awiya, et ses descendants, et L’IMAM a dit à Yazid :

 

– Tu me permets aussi de monter ces morceaux de bois, et de dire quelque chose qui peuvent plaire à ALLAH, et aussi devenir le moyen des auditeurs, qui reçoivent une récompense spirituelle ».

 

– Le peuple insista sur le fait, que Yazid devrait accorder la permission à L’IMAM, mais ce dernier refusait constamment. Enfin, il a dit :

 

– « Ce sont les gens qui ont été nourris de SAVOIR et de SAGESSE, tandis que les autres étaient des nourrissons et des enfants. Si je le laisse parler, il me DÉSHONORERA aux yeux du peuple».

 

– Finalement, il a dû accéder à la demande du peuple, et IMAM Sajjad est monté sur la chaire.

 

– Il a fait un discours qui a eu un IMPACT sérieux sur l’ESPRIT des gens, et ils ont commencé à PLEURER et à se lamenter.

 

– Au cours de son discours, L’IMÂM SAJJAD a précisé la place D’AHL-UL-BAYT dans le domaine de L’ISLAM et a dit :

 

– « Ô gens, ALLAH nous a donné SIX choses, et notre supériorité par rapport aux autres, repose sur SEPT PILIERS.

 

– À nous, appartiennent Hamza et Jaffer.

 

– À nous, appartient Asad-ul-LAH (Le Lion d’ALLAH) : L’IMÂM ALÎ (as).

 

– À nous, appartiennent les dirigeants de la JEUNESSE du PARADIS : L’IMÂM HASSAN (as) et L’IMÂM HUSSAIN (as).

 

– « Celui qui me reconnaît me connaît, et celui qui ne reconnaît pas, laisse-moi lui dire qui je suis, et à quelle famille, j’appartiens :

 

– Je suis le fils, de la Mecque et de Mina.

 

– Je suis le fils, de Zamzam et d’al-Safa.

 

– Je suis le fils, de celui qui a porté Zakat aux extrémités du manteau.

 

– Je suis le fils, du meilleur homme qui n’ait jamais mis un pagne et des vêtements.

 

– Je suis le fils, du meilleur homme, qui a mis des sandales et marchait nu-pieds.

 

– Je suis le fils, du meilleur homme, qui ait jamais fait le tawaf (la procession autour de la Kaaba) et Sa’i (cérémonie de courir sept fois entre Safa et Marwa).

 

– Je suis le fils, du meilleur homme qui ait jamais offert le hajj, et prononcé talbiya (Ici je suis à votre service).

 

– Je suis le fils, de celui qui a été transporté sur le BÛRAQ dans l’air.

 

– Je suis le fils, de celui qui a voyagé de la Mosquée Sacrée à la Mosquée Distinguée. Ainsi, la GLOIRE appartient à CELUI qui a fait voyager SON SERVITEUR.

 

– Je suis le fils, de celui qui a été pris par GABRIEL pour sidrat al-muntaha.

 

– Je suis le fils, de celui qui s’approcha de son SEIGNEUR, et suspendu de sorte, qu’il fût

à mesure de deux arcs, ou plus près encore.

 

– Je suis le fils, de celui qui a conduit les ANGES du ciel dans la PRIÈRE.

 

– Je suis le fils, de celui à qui, le TOUT-PUISSANT a révélé ce qu’IL a révélé.

 

– Je suis le fils, de Mohammed al-Mustafa.

 

– Je suis le fils, de ‘Ali al-Murtada.

 

– Je suis le fils, de celui qui a combattu contre les créatures, jusqu’à ce qu’elles disent : « Il n’y a pas de DIEU, autre qu’ALLAH ».

 

– Je suis le fils, de celui qui a frappé les ennemis, avec deux épées devant l’apôtre d’ALLAH, qu’ALLAH le bénisse, lui et sa famille:

 

     – les a poignardés avec deux lances.

 

     – a émigré deux fois.

 

     – a prêté allégeance deux fois au Prophète dans les deux qiblas.

 

     – et a combattu contre les incroyants à Badr et Hunayn.

 

     – et n’a jamais mécru en ALLÂH, même pas un clin d’œil.

 

– Je suis le fils, du meilleur des croyants :

 

     – l’héritier des prophètes.

 

     – le destructeur des mécréants.

 

    – le commandant des musulmans.

 

    – la lumière des moudjahidines.

 

    – l’ornement des adorateurs.

 

    – la couronne des pleureuses.

 

    – la plus patiente du patient.

 

    – et le meilleur de la ferme, parmi la famille de Yasin, et le Messager du Seigneur des habitants du monde.

 

– Je suis le fils, de celui qui a été soutenu par GABRIEL, soutenu par MIKAËL.

 

– Je suis le fils, de celui qui a défendu les musulmans :

 

    – tué les injustes et les renégats.

 

    – lutté contre ses ennemis fatigants.

 

    – le plus excellent de ceux qui ont marché (à la guerre) parmi Quraysh.

 

    – le premier à répondre à ALLÂH parmi les croyants.

 

    – le prieur de tous les précédents.

 

    – le briseur des agresseurs.

 

    – le destructeur des athées.

 

    – une flèche parmi les tirs d’ALLAH contre les hypocrites.

 

    – la langue de la sagesse des adorateurs.

 

    – le soutien de la religion d’ALLAH.

 

    – le protecteur de l’affaire d’ALLAH.

 

    – le jardin de la sagesse d’ALLAH.

 

    – le récipient de la connaissance d’ALLAH.

 

    – tolérant, généreux, bienveillant, pur, Abtahi.

 

    – satisfait, facilement satisfait, intrépide.

 

    – galant, patient, jeûnant, raffiné, ferme.

 

    – courageux, honoré, disperseur des alliés.

 

    – le plus calme d’entre eux, le meilleur d’entre eux, donnant libre cours à son cheval.

 

    – le plus audacieux d’entre eux, le plus ferme d’entre eux, à dissuader le lion d’Al-Hijaz.

 

    – possesseur du miracle, le bélier de l’Irak.

 

    – le bélier d’Irak,l’Imam à travers le texte et la dignité, Makki, Madani, Abtahi, Tuhami, Khayani, Uqbi, Badri, Uhdi, Shajari, Muhajiri.

 

    – le Seigneur des Arabes, le Lion de la guerre, l’héritier d’al-Mash’arayn, le père des deux petits-fils (du Prophète) al-Hasan et al-Husayn.

 

    – celui qui a manifesté des miracles.

 

    – celui qui a dispersé les phalanges.

 

    – le météore perçant, la lumière suivante.

 

    – le Lion d’Allah victorieux, la demande de chaque chercheur, victorieux de tous les vainqueurs, tel est mon grand-père, ALI IBN ABI TALIB ».

 

– « Je suis le fils de FÂTIMA, la meilleure femme du MONDE ».

 

– L’effet du discours était si puissant, que tout le monde dans la cour, a commencé à PLEURER et à BLÂMER Yazid.

 

– Yazid avait PEUR que L’IMÂM continue son DISCOURS, il y aurait eu alors, une RÉVOLUTION et une RÉVOLTE.

 

– Dans le même temps, Yazid ne pouvait pas arrêter L’IMÂM, et le descendre de la chaire.

 

– Il ordonna donc à un appelant, de faire l’appel à la prière (Azaan), sachant que cela couperait automatiquement, le discours de L’IMAM.

 

– Quand le Muezzin dit : « ALLAHOU AKBAR », L’IMÂM a témoigné de la grandeur d’ALLAH.

 

– Quand le Muezzin dit : « Ash-hadu anna Mohammadan Rasoolullah », L’IMAM a empêché le muezzin d’aller plus loin.

 

– Il se tourna alors vers Yazid, et lui demanda :

 

– « Dis-moi Ô Yazid, Mohammad (saw), est ton GRAND-PÈRE ou le MIEN ??

 

– Si tu dis qu’il était ton grand-père, ce serait un MENSONGE ÉHONTÉ !!!!

 

– Et si tu dis qu’il était mon GRAND-PÈRE, alors pourquoi as-tu tué son fils, et emprisonné sa FAMILLE ??

 

– Pourquoi as-tu tué mon PÈRE et amené sa FAMILLE dans cette ville, comme des PRISONNIERS ??

 

– Finalement, toute LOUANGE est dûe à ALLÂH, le SEIGNEUR des MONDES …

Copyright © All rights reserved. | Newsphere by AF themes.