Infiltration terroriste en territoire Iranien: un poste frontalier frappé par le groupuscule pro-saoudien

Nouvelle tentative d’infiltration terroriste en territoire iranien vient d’être puissamment neutralisée. Selon la préfecture de la ville de Sarbaz, située dans le Sistan-et-Baloutchistan, les terroristes de Jaïch al-Adl, ont pris d’assaut un poste de contrôle à la frontière iranienne avec le Pakistan.

La préfecture de la ville frontalière de Sarbaz, située dans la province de Sistan-et-Baloutchistan, au sud-ouest du pays, a annoncé que des éléments pro-saoudiens du groupuscule terroriste Jaïch al-Adl, positionnés à 600 kilomètres du poste de frontière de Jakigour, ont commencé à tirer en direction des gardes-frontière iraniens.

Les forces iraniennes ont riposté et contraint les terroristes à se replier au Pakistan voisin au bout de 40 minutes de violents échanges de tirs. Les terroristes takfiristes, se revendiquant de la milice « Jaïsh al-Adl », ont mené depuis le début de l’année en cours plusieurs attaques contre les gardes-frontières iraniens qui ont toutes échoué. Celle-ci se distingue des autres par sa concomitance avec la visite du secrétaire d’État US au Pakistan, Mike Pompeo alors qu’Islamabad est sur le point d’effectuer un important virage vers l’Est.