janvier 21, 2021

L'Etoile Filante

Informer et Éduquer

Guinée-Bissau : nomination d’un nouveau Premier ministre sur fond de crise

2 min read

Embalo, 47 ans, a été assermenté jeudi par le premier vice-président du Parlement, Biam, défiant une pétition légale sur les résultats officiels des élections.

Le nouveau président de la Guinée-Bissau, Umaro Sissoco Embalo, a nommé Nuno Gomes Na Biam, ancien candidat à la présidence, comme nouveau Premier ministre du pays.

« La nomination de Biam est le résultat d’un consensus », a déclaré samedi Embalo, selon les médias locaux citant un décret présidentiel.

Biam s’était présenté comme candidat à l’élection présidentielle de Guinée-Bissau, fin 2019, mais avait été éliminé au premier tour. Il s’était ensuite rallié au candidat Embalo pour le second tour, face à leur rival, Domingos Simoes Pereira.

Embalo, 47 ans, a été assermenté jeudi par le Premier vice-président du Parlement, Biam, défiant une pétition légale sur les résultats officiels des élections. Plusieurs chefs de partis ainsi que le président sortant, Jose Mario Vaz, ont assisté à la cérémonie.

Après son investiture, cependant, l’Assemblée nationale populaire guinéenne, où le parti de Pereira dispose de la majorité des sièges, a assermenté Cipriano Cassama en tant que président par intérim, vendredi, signalant une crise politique.

Selon les médias locaux, Embalo avait limogé, vendredi, l’ancien Premier ministre Aristides Gomes.

Des soldats fidèles à Embalo ont pris le contrôle, vendredi, de la radio nationale et des bâtiments de la télévision publique, ainsi que de plusieurs autres bâtiments publics, dont le palais du gouvernement et le Palais de Justice de la capitale Bissau, selon des médias guinéens, qui ont fait état d’un encerclement par l’armée des bureau de l’ancien premier ministre.

Embalo avait recueilli 53,5% des voix lors du second tour des élections, le 29 décembre, contre 46,45% pour Pereira, selon les résultats annoncés par la Commission électorale nationale.

Cependant, contestant les résultats comme étant truqués, Pereira a déposé une requête auprès de la Cour suprême, qui n’a pas encore publié sa décision finale.

Embalo provient du Madem, un parti d’opposition formé par les rebelles du Parti africain pour l’indépendance de la Guinée et du Cap-Vert (PAIGC).

Pereira avait occupé le poste de Premier ministre de la Guinée-Bissau du 4 juillet 2014 au 20 août 2015.

Vaz a été le premier président de la Guinée-Bissau en 25 ans à avoir terminé son mandat sans être évincé par un coup d’État militaire.

La Guinée-Bissau a connu plusieurs tentatives de coup d’État depuis son indépendance du Portugal en 1973, dont quatre ont été couronnées de succès.

Copyright © All rights reserved. | Newsphere by AF themes.