Guinée-Bissau : la nouvelle directrice de la police judiciaire contestée

Le collectif des sous-inspecteurs bissau-guinéens, constitué d’agents de différents grades, a contesté mardi la nomination de la nouvelle directrice nationale de la police judiciaire (PJ), Filomena Maria Vaz Mendes.

 

Le collectif a justifié sa position par la disparition d’une importante quantité de drogue quand Mme Mendez dirigeait la même institution.

« Nous ne pouvons pas encore admettre une telle personne à la tête de cette direction pour encore commettre les mêmes faits », a soutenu le porte-parole des agents des services de sécurité de la PJ, Djone Tidjane Balde, lors d’une rencontre avec la presse.

Il a souligné que le procès de la disparition de cette quantité de drogue est en cours au ministère public.

Filomena Maria Vaz Mendes a été nommée, hier lundi, directrice de la police judiciaire lors d’un conseil des ministres extraordinaire.

Mais M. Balde a appelé les autorités compétentes à revoir sa nomination car, pour lui, Mme Mendes ne mérite plus la confiance des agents.

La nomination de Filomena Mendes intervient quelques jours après le dépôt d’une lettre ouverte du personnel affecté à la police judiciaire à l’adresse du nouveau ministre de la Justice et des Droits de l’homme.

Dans cette note, ils ont dénoncé des irrégularités de la précédente direction, dirigée par Juscelino Pereira.

 

NM/te/APA