janvier 21, 2021

L'Etoile Filante

Informer et Éduquer

ENTRETIEN avec Imam Cheikh Cherif Mballo : Réaction de l’Imam Cheikh Chérif MBALLO, Président du Conseil Supérieur des Chiites Ahloul Beyt (as) du Sénégal, suite au discours à la Nation prononcé par le Chef de l’Eta Macky Sall.

4 min read

Réaction de l’Imam Cheikh Chérif MBALLO, Président du Conseil Supérieur des Chiites Ahloul Beyt (as) du Sénégal et par ailleurs, Vice-Président du Cadre Unitaire de l’Islam au Sénégal, suite au discours à la Nation prononcé par le Chef de l’Eta Macky Sall, face à la Covid-19,  relatif à l’assouplissement de certaines mesures entre autres pour la réouverture des Lieux de culte, notamment les Mosquées et les Eglises.

Etoile Filante : Quelle réaction faite vous, après le message du Président Macky Sall. Est-ce que vous êtes d’accord pour la réouverture des Lieux de culte, notamment les Mosquées et les Eglises aussitôt ?

 

Imam Cheikh Chérif MBALLO : Je vous remercie. D’abord, permettez-moi dès l’entame de cet entretien, de présenter mes félicitations les plus fraternelles à toute la Communauté musulmane, à l’occasion de ce mois béni du Ramadan, mois d’adoration et de pénitence. Que Dieu  y exauce toutes nos prières et invocations. Amiine.

Egalement, en ces circonstances historiques et inoubliables dans l’histoire et la mémoire collective de l’humanité , nous voulons rendre hommage,  au nom de toute la Communauté Chiite Ahloul Beyt (as) du Sénégal, aux Personnels médicaux, aux  Forces de l’Ordre,  de Sécurité et  de Défense,   aux Autorités étatiques  et religieuses,  ainsi qu’ à toute la nation sénégalaise pour cette mobilisation face à  cette menace existentielle  que représente la Covid-19, à laquelle notre pays et le monde  n’a jamais été confronté. Maintenant, pour revenir à  votre question, je ne peux que me réjouir des mesures annoncées par le Chef de l’Etat,  M. Macky Sall, dans son discours à la nation du 11 mai 2020, où , une série de mesures d’assouplissement sont annoncées, mais sous condition, et qui peuvent être justifiées,  d’autant plus qu’après deux (2) mois de mise à l’épreuve, il est bien de revoir la stratégie appliquée jusqu’à maintenant et de faire un bilan à mi-parcours , pour l’adapter aux nouvelles donnes , tout en tenant compte de notre vécu quotidien en tant que Sénégalais. On peut citer entre autres, l’assouplissement décidé, en ce qui concerne le réaménagement des horaires du Couvre-feu qui démarre maintenant de 21h00 à 05 h 00 matin et la réouverture des Lieux des Mosquées, en accord avec les Guides Religieux et les Associations religieuses islamiques. Ces mesures concernant la réouverture des Mosquées,  comme je l’ai évoqué tantôt,  ne seront pas effectives qu’après les discussions que le Ministre de l’Intérieur doit mener avec les Responsables religieux et les Associations religieuses islamiques, sur les modalités de leur ouverture, qui débouchera sur une décision concertée qui sera strictement  applicable. C’est-à-dire, le respect des mesures barrières et des gestes barrières.  

 

Etoile Filante : Vous êtes Imam et Président du Conseil Supérieur des Chiites du Sénégal et par ailleurs, Vice-Président du Cadre Unitaire de l’Islam au Sénégal, quelles mesures prendriez-vous, dans votre Mosquée pour diriger les prières quotidiennes et surtout celle hebdomadaire du vendredi ?

 Imam Cheikh Chérif MBALLO :  Je vous remercie encore une fois. Comme étant membre et Vice-Président chargé du Volet Politique et Diplomatie du  Cadre Unitaire de l’Islam au Sénégal, nous nous conformerons aux mêmes mesures barrières qui seront prises ultérieurement par le Ministre de l’Intérieur de concert avec les Responsables religieux et les Associations religieuses islamique notamment le Cadre Unitaire de l’Islam au Sénégal qui , il faut le noter, a eu le privilège d’être  invité  par le Ministre de l’Intérieur, à une réunion pour échanger sur un assouplissement du Couvre-feu et sur l’éventualité de la réouverture des Mosquées de manière organisée et contrôlée et les conditions techniques dans lesquelles cette réouverture pourrait être effective, bien avant,  le discours du Chef de l’Etat , M. Macky Sall du 11 mai 2020,   . Il faut souligner que,  le Cadre Unitaire de l’Islam au Sénégal regroupe en son sein, les Comités scientifique des différentes confréries soufies du Sénégal, des Mouvements associatifs islamiques et de la Société Civile, ainsi que d’Eminents Universitaires, des Savants,  des Homme de Culture… , qui sont très Conscients de leur historique Mission sacerdotale qu’un tel réaménagement devra, nécessairement, s’accompagner de dispositions concertées dont l’application rigoureuse sera de la responsabilité de tous. Il s’agit de :

  • Désinfection régulière des mosquées
  • Port systématique de masques
  • Lavage et désinfection des mains
  • Prise de température par thermo flash
  • Utilisation obligatoire des tapis individuels
  • Distanciation physique rigoureusement respectée
  • Ablution à la maison après lavage des mains au savon
  • Libération immédiate des mosquées après la prière et aération par l’ouverture des portes et fenêtres
  • Interdiction totale de se serrer la main avant et après la prière
  • Abstention des personnes présentant les symptômes (toux, rhume, fièvre, mal de gorge, maux de tête, etc.)
  • Poursuite de la sensibilisation sur la maladie et ses conséquences par les Imams

  Sinon, autoriser les rassemblements de prières collectives dans les Mosquées dans ce contexte où la Covid-19 se propage à un rythme exponentiel, serait catastrophique, et aura des résultats malheureux et un désastre pour les populations.

Wa Salamou ALEYKOUM Wa Rahmatoullah.

Abdoulaye Diallo le Serviteur des Ahl-Bayt as 

Copyright © All rights reserved. | Newsphere by AF themes.