janvier 23, 2021

L'Etoile Filante

Informer et Éduquer

Des étudiants africains victime du racisme en Chine

1 min read

Apparue dans la ville de Wuhan dans la province du Hubei en Chine vers le début du mois de décembre 2019, la maladie de coronavirus a entraîné une hausse des incidents liés à la peur de contracter le virus, à la suspicion, voire à l’hostilité. La pandémie de Covid-19 a entraîné une croissance de la xénophobie et du racisme.

Alors que le Covid-19 a fait plus de 2 600 morts en Chine, plus de 80 000 étudiants africains, notamment camerounais, se trouvent encore sur le territoire chinois. Stressés, vivant confinés, nombreux sont ceux qui souhaitent rentrer dans leur pays d’origine. Mais pour leurs gouvernements, l’option d’un rapatriement est écartée. Ils estiment ne pas avoir les ressources logistiques nécessaires pour mettre en place une quarantaine. Ou pire, affronter l’épidémie.

Nombreux sont les Africains restant en Chine qui sont toujours traités différemment, même ceux portant une attestation de dépistage négatif fournie par les autorités locales. Certains ont été délogés, expulsés de leur domicile, arbitrairement mis en quarantaine, et sont contraints à des tests de dépistage massifs du coronavirus.

Face à cela, l’Union africaine a fait part de sa préoccupation et convoqué l’ambassadeur chinois auprès de l’UA, appelant Pékin à prendre des mesures correctives immédiates.

Copyright © All rights reserved. | Newsphere by AF themes.