janvier 16, 2021

L'Etoile Filante

Informer et Éduquer

Covid-19 : quatre volontaires du vaccin Pfizer développent une paralysie faciale

2 min read
Covid-19 : quatre volontaires du vaccin Pfizer développent une paralysie faciale

Alors que le Royaume-Uni commençait à inoculer le vaccin américain contre le coronavirus développé par Pfizer-BioNTech, quatre volontaires à qui le vaccin avait été administré au stade de l’essai ont développé la paralysie de Bell, selon les régulateurs de la Food and Drug Administration (FDA) aux États-Unis. La paralysie de Bell est une forme de paralysie faciale temporaire.

Les régulateurs américains de la FDA, cependant, ont noté que les causes qui ont déclenché la paralysie de Bell étaient encore à l’étude. A ce jour, aucune conclusion scientifique n’indique que cette paralysie faciale est directement liée au vaccin Pfizer, même si des doutes subsistent. Les régulateurs américains ont souligné que les médecins devraient surveiller de près les effets secondaires du vaccin et continuer à contrôler le nombre de personnes touchées.

La personne atteinte de paralysie de Bell développe une faiblesse temporaire ou une paralysie des muscles faciaux. La paralysie survient généralement lorsqu’un nerf qui contrôle les muscles devient enflammé, enflé ou comprimé.

Par ailleurs, le PDG de Pfizer, Albert Bourla, mercredi 9 décembre, a noté que le géant pharmaceutique n’avait « pas coupé les coins » lors du déploiement des vaccins.

Le vaccin a « été testé exactement de la même manière que nous testons n’importe quel vaccin qui circule là-bas », a affirmé Bourla, ajoutant, « ce vaccin a en fait été testé, en raison de l’examen, avec des normes encore plus élevées en termes de faire des choses. »

« Il y a toujours des gens qui sont sceptiques sur les vaccins, mais je dois dire qu’ils se trompent », a déclaré le PDG de Pfizer.

Alnas.fr

Copyright © All rights reserved. | Newsphere by AF themes.