Côte ouest: le Soudan lâche Riyad

Suite à de fortes critiques de l’opinion publique contre le bilan lourd des morts soudanais lors de la guerre du Yémen, un nombre de soldats soudanais au sein la coalition saoudienne ont quitté le Yémen.

« Une brigade complète des militaires soudanais a quitté les régions de Midi et de Haraz dans la province de Hajja dans le nord-ouest du Yémen, et ce à un moment où  le gouvernement est sous pression de l’opinion publique  qui critique, vivement, le bilan lourd des morts dans les rangs des militaires soudanais déployés au Yémen.

Cependant, les médias saoudiens tentent de laisser croire que ces militaires ont regagné le Soudan après avoir achevé leur mission au Yémen.

Les forces soudanaises se sont retirées du Yémen deux semaines après l’initiative lancée par un certain nombre de journalistes et d’intellectuels soudanais pour lancer une campagne populaire destinée à contraindre le gouvernement de mettre un terme à la participation du Soudan à l’intervention militaire au Yémen.

Dans son premier communiqué, la campagne populaire a exigé le retrait rapide des forces soudanaises du Yémen, avant de souligner :

« Les informations diffusées sur les récentes évolutions sur les champs de bataille apportent un témoignage sur une catastrophe humanitaire à une vaste échelle au Yémen où des crimes de guerre sont commis et des conventions internationales bafouées. Pour ce faire, nous appelons les soldats soudanais à ne pas participer à ces exactions ».

En mars 2015, l’Arabie saoudite et ses alliés régionaux et occidentaux ont lancé une guerre d’agression contre le Yémen sous prétexte de faire revenir au pouvoir le président démissionnaire Abd Rabbo Mansour Hadi.

Selon les aveux du général Mohammad Hamdan Hamidati, commandant des forces d’intervention rapide de l’armée soudanaise, 412 militaires soudanais ont été tués depuis l’agression militaire contre le Yémen.

En janvier 2016, le Soudan a fait part de la mort du premier militaire du pays, au cours d’un affrontement dans le port d’Aden au sud du Yémen.