janvier 20, 2021

L'Etoile Filante

Informer et Éduquer

CORONAVIRUS : DAKAR TRAVAILLE EN SYNERGIE AVEC PÉKIN POUR LA PRISE EN CHARGE DES SÉNÉGALAIS (MACKY SALL)

2 min read
Le Sénégal travaille de concert avec les autorités chinoises pour que les ressortissants sénégalais en Chine puissent bénéficier d’un suivi convenable, en lien avec l’épidémie du coronavirus, a indiqué lundi à Dakar le chef de l’Etat Macky Sall.

« Nous avons pu envoyer des appuis, mais la question du rapatriement qui a été posée n’est pas simple. Je voudrais dire que nous travaillons aussi avec les autorités chinoises pour voir toutes possibilités de les suivre de façon convenable », a-t-il déclaré à l’occasion de la cérémonie mensuelle de levée des couleurs, au palais de la République.

Le président Sall assure avoir « une pensée très grande » pour ses compatriotes vivant à Wuhan, province chinoise d’où est partie l’épidémie du Coronavirus qui se propage de plus en plus dans le monde.
Ce virus, qui a fait son apparition en décembre dernier, a contaminé à ce jour plus de 14.000 personnes, dont plus de 300 décès, selon un dernier bilan publié dimanche.
« Nous en avons 12 » Sénégalais à Wuhan, et un 13ème y « était en séjour, nous sommes en contact avec eux, par le canal du ministère des Affaires étrangères et notre ambassade à Beijing », a renseigné Macky Sall.
Le Sénégal, « pour l’instant », en est à ce niveau, a dit le président de la République selon qui « même les grands pays ayant fait des rapatriements, l’ont effectué avec beaucoup de difficultés ».
« Cela requiert des logistiques tout à fait hors de portée du Sénégal, notamment des avions spéciaux, du personnel, etc. », a-t-il poursuivi, sans compter que d’autres conditions sont à remplir car, dit-il, le retour de ces compatriotes requiert également la mise en quarantaine, dans un lieu équipé en conséquence.
« Ce qui n’est pas le cas, pour le moment, de notre pays. Mais, pour autant, nous ne pouvons pas délaisser nos compatriotes », a fait valoir le président de la République.
Il a exprimé sa solidarité à « l’ensemble des pays touchés » par l’épidémie et particulièrement à la Chine où elle a démarré, parlant d’une « situation extrêmement difficile », avec des risques de contagion « assez importants ».
« Il faut souhaiter dans les pays, qu’on n’ait pas très rapidement une telle situation, puis qu’il faut un système sanitaire robuste pour pouvoir faire face », a-t-il avancé.
Selon le chef de l’Etat, si l’épidémie n’a pu atteindre jusque-là une certaine ampleur, « c’est grâce à de très grandes mesures de confinement et d’hygiène spéciales prises par la Chine ».

AMN/BK/MD

APS

Copyright © All rights reserved. | Newsphere by AF themes.