novembre 24, 2020

L'Etoile Filante

Informer et Éduquer

Confinement : Que retenir de l’allocution d’Emmanuel Macron sur le coronavirus ?

4 min read

PANDEMIE On vous résume l’allocution d’Emmanuel Macron de ce mercredi soir consacrée à la lutte contre la deuxième vague de coronavirus.

  • Emmanuel Macron s’est exprimé ce mercredi à 20 heures depuis l’Elysée sur l’épidémie de coronavirus.
  • Déplorant la hausse exponentielle des contaminations, le président a annoncé un nouveau confinement pour tout le pays, dès ce vendredi, et a minima pour un mois.
  • Il y aura trois nouveautés par rapport au confinement du printemps : les écoles resteront ouvertes, vous pouvez rendre visite à vos proches en maisons de retraites et vous pourrez aller au bureau, même si le télétravail doit être généralisé.

C’est le retour de l’attestation. Sept mois après le confinement instauré à la mi-mars pour lutter contre le coronavirus, le président a décidé de reconfiner le paysEmmanuel Macron s’est exprimé à 20 heures ce mercredi, en direct depuis le palais de l’Elysée. Le chef de l’Etat a parlé pendant une vingtaine de minutes pour présenter ce confinement, un petit peu différent du précédent, et appeler les Françaises et Français à être responsables et à garder « espoir ».

Une épidémie hors de contrôle

Emmanuel Macron a d’abord fait le point sur la situation sanitaire, alarmante. « Le virus circule à une vitesse que même les prévisions les plus pessimistes n’avaient pas anticipée », a-t-il assuré, prévenant que la deuxième vague épidémique peut être « plus dure et plus meurtrière » que la première.

Face à ces chiffres, le président a dit la nécessité de donner « un coup de frein brutal aux contaminations ». Il a constaté l’échec des mesures prises depuis la rentrée, dont les couvre-feux nocturnes dès le 16 octobre. « Cela ne suffit pas, cela ne suffit plus. »

Retour du confinement, avec trois nouveautés

Dans cette optique, Emmanuel Macron a écarté la recherche de l’immunité collective, ou le triptyque « tester, alerter, protéger ». Pour « protéger tous les Français », il a choisi d’imposer un nouveau confinement, dès ce vendredi et a minima jusqu’au 1er décembre. « Tout le territoire national est concerné », à l’exception d’aménagements dans les territoires d’outre-mer, a souligné le chef de l’Etat sans les détailler. Les déplacements entre les régions seront interdits, avec une « tolérance » ce week-end pour le retour des vacances de la Toussaint.

Ce confinement ressemblera à celui du printemps, mais avec trois nouveautés, concernant les écolesle travail et les personnes en maison de retraite.

Comme au printemps, il ne sera possible de quitter son domicile que pour travailler, se rendre à un rendez-vous médical, porter assistance à un proche, faire des courses « essentielles » ou prendre l’air « à proximité » de son domicile. Et il faudra pour cela une attestation. Mais de la crèche au lycée, tous les établissements scolaires resteront ouverts, « avec des protocoles sanitaires renforcés ». Les « cours en lignes » seront de mise dans les universités.

Des mesures réévaluées tous les quinze jours

Le télétravail « sera à nouveau généralisé », mais « vous pourrez sortir pour travailler », a indiqué Emmanuel Macron. Quant aux visites en maisons de retraites et en Ehpad, elles seront autorisées, contrairement aux règles en vigueur au printemps dernier.

En revanche, les commerces « non essentiels » devront fermer, comme les bars, restaurants et autres établissements recevant du public. « Nous évaluerons tous les quinze jours si ces mesures peuvent être allégées », a précisé le chef de l’Etat, qui garde l’espoir de « rouvrir certains commerces avant les fêtes » de fin d’année. Le gouvernement a aussi prévu de mettre en place un « plan spécial » dédié aux travailleurs indépendants, aux commerçants, aux TPE et aux PME.

Des tests obligatoires et rapides pour entrer sur le territoire

Le président a rappelé l’objectif de faire baisser la circulation du virus sous le plafond des 5.000 nouveaux cas quotidiens. Des tests « obligatoires » seront imposés « pour toutes les arrivées » dans « les ports, les aéroports », et « pour les déplacements internationaux ». Les frontières intérieures à l’Europe « demeureront ouvertes » et « sauf exception, les frontières extérieures resteront fermées ».

Emmanuel Macron a aussi exprimé son empathie. « Je sais la lassitude et cette impression d’un jour sans fin qui tous nous gagnent, nous devons quoi qu’il arrive rester unis et solidaires et ne pas céder au poison de la division ». Il a conclu sur une note d’espoir. « Nous devons cultiver l’espoir de fêter Noël en famille ». Mais il faudra « tenir jusqu’au vaccin, à l’été 2021, nous disent les scientifiques ».

Des précisions sur ce deuxième confinement seront données jeudi par le Premier ministre Jean Castex, lors d’une conférence de presse, jeudi à 18h30.

20minutes

Copyright © All rights reserved. | Newsphere by AF themes.