dim. Sep 20th, 2020

L'Etoile Filante

Informer et Éduquer

Affaire Khashoggi: Le Scénario noir de la mort du journaliste saoudien

1 min read

Le président turc a livré le scénario noir de la mort du journaliste saoudien, pointant, sans le nommer, la responsabilité du prince héritier.

Le suspense avait été savamment entretenu. 48 heures avant de s’exprimer devant le Parlement turc, comme il le fait chaque semaine, le président Recep Tayyip Erdogan avait promis de révéler « toute la vérité » sur la mort du journaliste saoudien Jamal Khashoggi, décédé le 2 octobre dernier dans l’enceinte du consulat d’Arabie saoudite à Istanbul.

Or, à l’issue d’un discours d’une quinzaine de minutes prononcé devant les députés de son parti AKP, le Raïs n’a pas apporté d’élément probant permettant d’incriminer le maître de Riyad, le prince héritier Mohammed Ben Salmane (MBS). En revanche, Erdogan s’est employé à démonter point par point l’argumentaire saoudien selon lequel le décès du collaborateur du Washington Post était dû à une « rixe » qui a mal tourné. Au contraire, le chef de l’État turc a dénoncé un « assassinat sauvage » et « politique » qui était d’après lui « planifié », et suggéré que la décision émanait des plus hautes sphères de la monarchie al-Saoud, accentuant la pression sur le roi Salmane, et surtout sur son fils tout-puissant, MBS.

Le Point

Copyright © All rights reserved. | Newsphere by AF themes.