USA contre Russie: la nouvelle stratégie de l’OTAN

Alors que les tensions s’intensifient avec Moscou, les États-Unis vont réactiver leur deuxième flotte et établir un nouveau commandement naval à Norfolk, en Virginie, en signe de renforcement de la présence des USA et de l’OTAN dans l’océan Atlantique, rapporte The Guardian.

« Le retour à la concurrence des grandes puissances et la résurgence de la Russie exigent que l’OTAN se concentre sur l’Atlantique pour renforcer le continent et produire un effet de dissuasion efficace et crédible », a déclaré Johnny Michael, porte-parole du Pentagone, ajoutant que le nouveau commandement de l’OTAN « sera la cheville ouvrière de la sécurité transatlantique ».
Cette décision illustre les inquiétudes croissantes à travers toute l’Europe et au sein de l’OTAN sur la présence militaire accrue de la Russie et ses patrouilles dans la région de l’Atlantique. Dans le cadre du nouveau plan, les États-Unis établiront une nouvelle infrastructure de l’OTAN à Norfolk, en Virginie.
Les grandes lignes du plan ont été approuvées lors de la réunion de février des ministres de la Défense de l’OTAN dans le cadre d’un effort plus large visant à assurer la sécurité des voies maritimes et des voies de communication entre l’Europe et l’Amérique du Nord.
Le secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg, a déclaré aux journalistes : « Nous avons vu une Russie beaucoup plus affirmée, nous avons vu une Russie qui a investi de nombreuses années dans ses capacités militaires en les modernisant, capacités militaires qui n’incluent pas seulement des armes conventionnelles, mais aussi des armes nucléaires. »
Dans le même temps, la marine américaine rétablit le commandement de sa deuxième flotte, qui avait été fusionné avec le commandement des forces de la flotte en 2011 pour réduire les coûts. Le commandement supervisera les navires, les aéronefs et les forces navales sur la côte est des États-Unis et dans le nord de l’océan Atlantique. Il sera chargé de l’entraînement des forces et de la mise en oeuvre des opérations maritimes dans la région.
Sa réactivation a été ordonnée suite à la collision de deux navires en 2017, qui a entraîné la mort de 17 soldats.
L’amiral John Richardson, chef des opérations de la marine américaine, a déclaré que cette mesure destinée à renforcer la sécurité allait augmenter et compliquer les défis.

Mamadou Diouf