Signature de protocole d’accord entre le Niger et la CEDEAO : Le Niger accueillera le Forum des Mines et du Pétrole ECOMOF en octobre 2020

Une cérémonie consacrée à la signature d’un protocole d’accord entre le Niger et la Commission Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) pour l’Organisation du Forum des Mines et du Pétrole ECOMOF 2020 a eu lieu hier matin à Niamey. L’évènement d’envergure sous régionale vise à fournir une plateforme unique aux principaux acteurs des secteurs minier et pétrolier de la Communauté pour qu’ils s’engagent en permanence dans un dialogue inclusif et participatif sur la manière de renforcer cette industrie. Une occasion également de coopérer, de faire une évaluation complète et de définir certaines perspectives de développement connexes. Pour officialiser cette cérémonie importante pour le Niger, le ministre d’Etat, ministre du Pétrole et également le ministre leader de l’ECOMOF 2020 et le Commissaire des Mines et de l’Energie, M. Sediko Douka ont procédé à la signature de ce protocole d’accord en présence du ministre des Mines, M. Hassane Barazé Moussa et la ministre Déléguée chargée de l’Intégration africaine Mme Lamido Ousseini Salamatou Bala Goga et des Commissaires de la CEDEAO.

«L’Afrique de l’Ouest est dotée d’abondantes ressources géologiques. Nonobstant toutes ces ressources, la sous-région n’a pas su tirer un maximum de profit dans le cadre du développement des pays membres de la CEDEAO. Cela a poussé la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement à instituer l’organisation du forum des Mines et du Pétrole tous les deux ans » a rappelé le ministre d’Etat, ministre du Pétrole M Foumakoye Gado. Ce forum, dit-il, constitue une plateforme biennale de coopération pour faire la promotion et le développement du secteur géo-extractif dans l’espace CEDEAO. L’ECOMOF vise également à mettre en évidence le développement des technologies et un dialogue continu et inclusif pour le développement du secteur. C’est aussi une occasion de coopérer et de définir certaines perspectives de développement connexes.

Le ministre d’Etat a souligné que le Niger se réjouit de l’organisation de ce forum de promotion et ceci d’autant plus qu’en dehors d’être un pays minier par excellence, le pays est producteur de pétrole depuis 2011 (avec 20 000 baril/jour) raffinés sur place à la raffinerie de la SORAZ où l’excédent des produits raffinés est vendu aux pays membres de la CEDEAO. Depuis lors le secteur pétrolier n’a cessé de se développer, c’est ainsi qu’en 2018, la CNPC-NP s’est vu octroyer l’Autorisation Exclusive d’Exploitation portant sur 112 gisements appelés «Grande AEE ».

Il a rappelé que le Président de la République, SE Issoufou Mahamadou a procédé le 17 septembre dernier à la pose de la première pierre de la construction des installations de surface et du pipeline export d’une longueur de 1982 kilomètres. Aussi, faut-il retenir que pour le développement de la grande AEE et la mise en évidence des réserves récupérables estimées à 844,8 Millions de barils, ce sont des investissements de l’ordre de 6 milliards 870 millions de dollars US, soit environ 4000 milliards de FCFA qui sont prévus, dont plus de 5 milliards de dollars, soit environ 2800 milliards de FCFA, les seules années 2019, 2020 et 2021, correspondant à la période de construction. Le gros des travaux de construction démarrera en janvier 2020 et sera achevé en novembre 2021 pour la mise en exploitation en janvier 2022. Avec ce projet, a dit le ministre, la production du Niger va passer de 20 000 à 110.000 barils jour dont 90.000 barils par jour destinés à l’exportation. Pour le ministre Foumakoye, cette cérémonie constitue une étape décisive dans la phase préparatoire de l’événement (ECOMOF 2020). Le Niger s’engage donc à côté de la CEDEAO à faire de cet événement une réussite éclatante.

Quant au Commissaire des Mines et de l’Energie, M. Sediko Douka il a, dans son intervention, exprimé sa profonde gratitude à SE le Président Issoufou Mahamadou, Président en exercice dela Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la CEDEAO, ainsi qu’à son gouvernement et au peuple du Niger, pour avoir accepté d’abriter cette 3ème édition du Forum des Mines et du Pétrole de la CEDEAO (ECOMOF 2020. «En vérité, le leadership remarquable dont fait preuve le Président de la République dans les affaires régionales et internationales, l’a notamment conduit à coprésider la Task Force régionale sur la création de la monnaie unique de la CEDEAO et a été désigné comme Champion de ZLECAF. Aussi, la question des infrastructures énergétiques est une des priorités de SE. le Président de la République du Niger durant son mandat à la CEDEAO depuis Juin de cette année», a-t-il ajouté.

Tous les Etats membres de la CEDEAO sont invités à ce forum et chacun bénéficiera d’un stand gratuit pour faire ses expositions. Des stands payants seront affectés aux sociétés minières et pétrolières publiques et privées, nationales, régionales et internationales. Des conférences et débats auront lieu sur les problématiques notamment, l’examen des différents codes miniers et pétroliers de la région ; les stratégies pour attirer les investissements directs étrangers ; pour lever des fonds ; la diversification de l’industrie minière ; l’exploitation minière et la valorisation de l’expertise nationale ; le développement durable et l’après mine et les responsabilités sociales des entreprises minières et pétrolières. Dans cette perspective, le commissaire chargé des Mines et de l’Energie de la CEDEAO a invité l’ensemble des opérateurs des secteurs minier et pétrolier à prendre note de la 3ème édition de l’ECOMOF, devant se tenir en 2020 à Niamey, au Niger. Il a enfin exhorté tout particulièrement le secteur privé, les institutions étatiques et les acteurs non-étatiques à participer activement à cette édition de 2020 afin d’en assurer le plein succès.

Pour sa part, M. Adamou Ousmane, Point Focal ECOMOF 2020 a présenté à l’assistance les critères de choix qui constituent selon ses explications des repères objectifs pour lesquels le Ministre leader a été désigné. Ce forum qui se tiendra en Octobre 2020 au Niger est une initiative lancée au nom des Etats membres de la CEDEAO. Ces derniers, a-t-il précisé, n’ont eu de cesse d’œuvrer en vue d’assurer la diversification au sein du secteur minier et ont conscience du potentiel grandissant que recèle le secteur des hydrocarbures.

Aïssa Abdoulaye Alfary(onep)