sam. Juil 11th, 2020

L'Etoile Filante

Informer et Éduquer

Mr KHALY DIOUF: PROBLÉMATIQUE DE LA FORMATION AU SÉNÉGAL

2 min read
PROBLÉMATIQUE DE LA FORMATION AU SÉNÉGAL

Enseignant de métier et diplômé de L’ENEA avec un master en Education et Formation KhaLy Diouf a apporté des éclairages pour expliquer comment la communauté internationale a apporté sa contribution à la formation et à la gestion des établissements scolaires notamment à celle des chefs d’établissements .

Au Sénégal, avec la politique de déconcentration qui accorde plus de responsabilités aux structures de base, tel que les Inspections d’Académie (IA) et Inspections de l’Education et de la Formation (IEF) mais surtout la décentralisation  intervenue en 1996 qui décrète le transfert de certaines compétences telle que l’éducation aux collectivités locales, les directeurs d’école se retrouvent avec plus d’autonomie et de nouvelles responsabilités . Mais plusieurs d’entre eux manquent de formation et d’expérience . Pour faire face aux problèmes de l’école, la communauté internationale a pris différentes initiatives  afin de contribuer à cette formation. La rencontre de Jomtien en THAILAND en 1990 avec comme objectif, l’Education Pour Tous (EPT), le forum mondial de l’éducation à Dakar en 2000 qui a évalué la rencontre de Jomtien et a mis le focus sur la qualité de l’éducation. Au Sénégal ça s’est matérialisé par la mise en place du PDEF avec ses trois composantes : accès-qualité-gestion. Pour l’accès dont le but est la scolarisation universelle, consolidé par la loi d’orientation qui stipule l’obligation scolaire de 7 à 16 ans, a entrainé une massification des effectifs des apprenants mais aussi un recrutement massif d’enseignants sous qualifiés. Notons aussi une importante injection de ressources matérielles et financières pour améliorer la qualité du système éducatif. En outre, pour la gestion scolaire, des organisations internationales comme la  Conférence des Ministres de l’Education des Pays ayant en Commun l’usage du Français (CONFEMEN) avait attiré l’ attention sur le rôle des chefs d’établissement et sur la nécessité de bien les former car pour elle, la formation administrative, pédagogique et financière qu’ ils reçoivent détermine non seulement les conditions dans lesquelles l’enseignement est dispensé mais aussi la possibilité d’une amélioration de la formation dans l’école(CONFEMEN,1992 ; Charron,2008) Dans cette même lancée, l’UNESCO (2009) dans son rapport mondial de suivi sur EPT considère que les directeurs d’école ont une très grande influence sur la qualité des établissements quant à la gestion des ressources à l’évaluation personnelle et des apprentissages en passant par la définition des programmes et publie « Le nouveau rôle des chefs d’établissement ».

Copyright © All rights reserved. | Newsphere by AF themes.