mar. Jan 28th, 2020

L'Etoile Filante

Informer et Éduquer

L’esclavage aboli par les États-Unis : mythe ou réalité?

6 min read

Les Américains présentent certains principes en tant que « principes américains » et affirment que ceux-ci s’appliquent au monde entier. Des principes tels que la liberté humaine, la liberté de pensée, les droits de l’homme, etc. S’agit-il de principes «américains»?

Environ 80 ou 90 ans après la formation du gouvernement américain, deux parties de ce pays se sont fait la guerre. Un auteur américain – qui est apparemment notre contemporain – dit que plus de 100,000 livres ont été écrits sur ces guerres! Plus de 100,000 livres ont été écrits sur quatre ans de guerre – qui était loin de toute gloire, car il n’y a pas de gloire dans une guerre entre deux groupes d’un même pays! Cela a été dit par un écrivain américain qui est un écrivain connu et fiable. Cependant, certains propagandistes américains disent que cette guerre de sécession avait pour but d’abolir l’esclavage. C’est un mensonge et le but des guerres n’était pas cela. Bien que cela se soit passé à l’époque d’Abraham Lincoln et que l’esclavage ait été aboli, le but de ces guerres était autre chose. Si quelqu’un lit l’histoire de ces guerres, il la comprendra correctement. Ils ont écrit tant de livres sur une guerre civile sans gloire, totalement vaine et dévastatrice, qui n’a duré que quatre ans. Enfin, dans cette guerre, le nord a vaincu le sud – qui était sécessionniste – et a de nouveau formé le gouvernement des Etats-Unis. En fait, dans cette guerre, le pays d’Amérique a été vaincu bien qu’une partie ait remporté la victoire contre une autre. Selon les chiffres publiés, environ 600,000 à 700,000 personnes ont été tuées au cours de ces années.

21 Octobre 2006

Les Américains présentent certains principes en tant que « principes américains » et affirment que ceux-ci s’appliquent au monde entier. Des principes tels que la liberté humaine, la liberté de pensée, les droits de l’homme, etc. S’agit-il de principes «américains»? S’agit-il des traits caractéristiques de la société américaine d’aujourd’hui? N’est-ce pas votre gouvernement qui a massacré les indigènes d’Amérique – les vrais propriétaires de ce territoire -et anéanti les Amérindiens ? N’est-ce pas le même gouvernement et ses agents influents qui ont asservi des millions d’Africains, enlevant comme esclaves des jeunes filles et garçons de chez eux, les traitant atrocement pendant des années?

 

Aujourd’hui, l’une des œuvres d’art les plus tragiques est un roman intitulé La Case de l’oncle Tom [roman de l’écrivain américain Harriet Beecher Stowe. Publié en 1852, ndt]. Le roman raconte l’histoire de l’esclavage aux États-Unis; cette œuvre est toujours vivante, même après deux cents ans depuis son écriture. Ce sont les réalités des États-Unis; c’est le gouvernement des États-Unis; c’est ce qui distingue et caractérise le système américain et le présente au monde entier; pas de liberté de l’homme, ni l’égalité des êtres humains! Quelle égalité? Vous ne considérez pas encore le blanc et le noir comme égaux. Même aujourd’hui, une personne ayant du sang amérindien est considérée «inférieure» lorsqu’il s’agit de recruter des employés pour diverses professions. Et vous parlez encore d’égalité des êtres humains et de liberté de pensée?

[…] Quelle liberté de pensée?! Il existe différents médias, mais ils sont tous contrôlés par le système capitaliste et les grands cartels des États-Unis, dont la plupart sont dirigés par les sionistes! Est-ce le sens de la liberté des médias aux États-Unis?! Pourquoi mentez-vous aux gens du monde? S’agit-il de principes «américains»? Ils prétendent que les principes américains sont universels. Pour qui vous prenez vous pour vous donner ainsi le droit de définir des «principes universels pour l’humanité »? Avant vous, c’était le communiste qui avait «des principes universels»; Staline avait aussi des principes universels! Il croyait que le monde devait lui obéir et respecter ces principes! Les fascistes du monde prétendaient également avoir «des principes universels». Selon quelle logique vous dites que «ce sont nos principes et ils sont universels. Quiconque dans le monde qui refuse de s’y soumettre, nous devrions leur lancer des bombes atomiques! » Est-ce la logique d’une nation libre ?! Est-ce la logique d’un gouvernement qui croit vraiment au respect de l’humanité?! Pourquoi mentez-vous à l’humanité?

18 mars 2002

Malheureusement, aujourd’hui, comme vous pouvez le constater, ces événements sont nombreux dans un monde indifférent aux valeurs spirituelles. Ce qui est amusant, c’est que, aux États-Unis, dont le président est un Noir, de nombreux crimes sont commis contre des Noirs. Ils célèbrent l’occasion de l’abolition de l’esclavage, disant qu’elle a été faite par un certain président. Pourtant, il y a bien entendu certaines remarques critiques sur la vérité de l’abolition de l’esclavage. Ils disent qu’Abraham Lincoln a aboli l’esclavage, mais, selon des recherches historiques qui ont été menées avec minutie, ce n’est pas la vérité de la question. La question n’était pas la question de l’abolition de l’esclavage. C’était plutôt la question du nord et du sud. C’était la question de guerres longues et profondes entre le nord et le sud de l’Amérique. C’était un combat entre le front des propriétaires fonciers et des agriculteurs et le front de l’industrie. C’était la principale source de discorde. Ils n’ont pas aboli l’esclavage à cause de sentiments altruistes humanitaires. Pourtant en dépit de cette célébration, les Noirs sont toujours l’objet de l’oppression, de l’indifférence et de l’humiliation, et leur vie est également en danger.

26 avril 2015

Le pillage des ressources des autres nations leur est facile. La capture et l’asservissement des Africains a été un événement tragique de l’Histoire que l’impérialisme américain et d’autres régimes n’aiment pas qu’ils soient rappelés. La question de l’esclavage des peuples d’Afrique est du même registre. Ils traversaient l’océan Atlantique avec leurs navires qui jetaient l’ancre sur la côte de l’Afrique de l’Ouest dans des pays comme la Gambie et d’autres pays de ce continent. Ensuite, ils capturaient des centaines de milliers d’hommes et de femmes, des jeunes et des vieux, avec les fusils et d’autres armes qui n’étaient pas à la disposition de ces gens à cette époque, et les forçaient à monter sur ces navires pour les emmener en Amérique comme esclaves. Ils capturaient des gens libres qui vivaient dans leurs maisons et dans leurs propres villes. De nos jours, les noirs qui vivent en Amérique sont les descendants de ces esclaves. Pendant plusieurs siècles, les Américains ont exercé des pressions sur les noirs et il y a beaucoup de livres à ce sujet, comme le livre  » Racines « , [roman de l’écrivain américain Alex Haley, publié en 1976, ndt] qui est un livre très utile pour comprendre une partie de ces crimes. Comment l’homme moderne d’aujourd’hui peut-il oublier ces événements alors qu’après tous ces crimes, il existe encore des discriminations entre les Blancs et les Noirs en Amérique ?

20 novembre 2013

 

Source: Khamanei.ir

Copyright © All rights reserved. | Newsphere by AF themes.