Les conditions de l’ONU pour la reconstruction de la Syrie

Le quotidien russe Kommersant a révélé le contenu d’une directive secrète de l’ONU, datée d’octobre 2017, qui conditionnait toute aide onusienne à la reconstruction de la Syrie à « une transition démocratique dans le pays ».

Ce document décrit également les principes qui doivent guider l’action des agences onusiennes en Syrie. L’ONU constate l’importance critique de l’aide humanitaire pour ce pays. Cette organisation et son secrétaire général entendent y faciliter la fourniture de l’aide et assurer les conditions minimales de vie à la population touchée par la guerre.

Selon le quotidien, la directive onusienne avance une condition pour la participation des organisations affiliées à l’ONU au redressement économique de la Syrie : que des progrès soient réalisés dans la soi-disant transition politique de ce pays.

La directive demande que les institutions dépendant de l’ONU ne prennent part qu’aux soi-disant projets humanitaires et ne favorisent pas le retour des réfugiés, et que toutes les mesures prises soient réalisées conformément aux principes d’impartialité.

Selon le document, l’ONU n’agira sur le terrain qu’en fonction des demandes de la population et non des souhaits du gouvernement.

Kommersant présente Jeffrey Feltman, l’ex-secrétaire général adjoint aux affaires politiques de l’ONU, comme l’auteur de la directive.

Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, avait déjà fait part de l’existence d’un tel document.

Source: Avec PressTV