Des révélations sur comment Dadis Camara a pris le pouvoir après la mort du général Conté

Le 23 décembre 2008, le capitaine Moussa Dadis Camara s’emparait du pouvoir par un coup d’Etat militaire sans effusion de sang. Son ex-conseiller spécial, idriss Chérif, assure qu’il ignorait que son ‘’ami’’ lorgnait le fauteuil qu’occupe le général Lansana Conté.

‘’C’est moi qui ai imposé Dadis Camara comme directeur général du service des essences de l’armée. Il y avait une ségrégation contre lui. D’autres ne voulaient pas qu’il soit nommé, mais je me suis imposé pour le soutenir. C’était le seul capitaine qui avait un poste stratégique. Il gérait le carburant de toutes les garnisons miliaires’’, rappelle Idriss Chérif dans un entretien avec Espace TV.

‘’Le 22 décembre 2008, j’étais avec Dadis dans ma chambre. Alsény Barry de Safricom est venu le trouver là. Mais je ne savais pas ce qui se passait’’, rembobine-t-il depuis Bamako, la capitale malienne. ‘’Dans la nuit du 23 décembre, vers 20h30, je suis arrivé chez le ministre de la Défense, il m’a dit qu’il est à l’assemblée nationale. Quand j’y suis allé. Il y avait des généraux, Aboubacar Somparé, mais pas le président de la cour suprême Lamine Sidimé’’, raconte-t-il, précisant que ‘’beaucoup de choses se sont passées cette nuit-là’’.

‘’Le matin, on a vu Dadis faire une déclaration à la télé pour annoncer la prise du pouvoir par l’armée. Ça nous a étonnés.  C’était son secret, il ne pouvait pas me le dire’’, assure Idriss Chérif qui s’est reconverti dans la politique. ‘’Après la prise du pouvoir, le lendemain, je suis allé le voir au camp Alpha Yaya Diallo. Dadis m’a demandé d’amener le ministre de la Défense, je lui ai dit qu’il faut qu’on parle d’abord. Si aucun ministre de Conté n’a été arrêté, c’est parce que j’ai négocié avec lui. C’est d’ailleurs moi qui les ai amenés au camp’’, révélé l’ex-conseiller spécial du chef de la junte militaire.

Source: VisionGuinee.Info