Imam Réza (a.s), clé de l’union de la communauté islamique

L’article du docteur Mahmoud Vaézi, membre du corps scientifique de l’Université de Téhéran et du Comité de collaboration intellectuelle, sur L’Imam Réza (a.s), clé de l’union de la communauté islamique.

Le journal à gros tirage « Al-Watan » du Qatar avait publié en 2004, lors de l’ouverture du bureau des relations économiques israéliennes avec les pays du Golfe Persique à Doha, un article intitulé  »La destruction de l’islam par l’islam » qui parut improbable et exagéré aux milieux culturels et scientifiques de l’époque.

Peu de temps après, des instituts comme l’Institut stratégique RAND chargé des recherches sur l’application des grands projets et les méthodes pour les rendre opérationnels, dans le respect des intérêts des Etats-Unis et d’Israël au Moyen-Orient arabe, de manière globale et cas par cas, avait rendu ce projet opérationnel et étonné tout le monde.

Dans une société où les versets coraniques sur la fraternité, l’union et l’empathie étaient courants dans les différentes écoles religieuses et où les biens, l’honneur et le sang de tous les citoyens devaient être protégés, des institutions et des groupuscules fondés sur l’ignorance, le fanatisme et le mensonge, riches et soutenus par les fonds publics, qui s’appuyaient sur le Coran et la tradition, apparurent au sein de la communauté musulmane et se mirent à semer la violence et la terreur, à tuer les gens et à jeter la population innocente dans l’épouvante.

La situation dans les pays islamiques devint tellement grave et complexe que le slogan sacré «Allah Akbar» (Dieu est le plus grand) devint simultanément le slogan du tueur et de la victime. Cela n’était pas une coïncidence mais une nouvelle méthode pour massacrer les musulmans par les musulmans eux-mêmes, et réaliser le slogan de « destruction de l’islam par l’islam ».

Il semble qu’en réalité, la clémence, la miséricorde, l’affection, l’amour, la paix, la fraternité, le pardon, le sacrifice, le bon caractère et le respect de l’honneur et de la vie des membres de la communauté musulmane, mis en valeur dans le saint Coran et dans les enseignements du prophète (as) et des Ahl al-Bayt (salut et prière de Dieu sur eux), qui furent pendant des siècles un modèle unique, dans les sources islamiques et non islamiques, furent ignorés au profit du sionisme et de l’Arrogance mondiale, jetant aux oubliettes des milliers de versets et de hadiths authentiques

Dans de telles circonstances, la personnalité exemplaire de l’Imam Ali ibn Musa al-Réza (a.s) en tant que « trésor d’enseignements prophétiques » et « d’exemple idéal » d’empathie et d’effort pour l’unité et la convergence des pays islamiques, exige une observation plus approfondie.

La conférence internationale sur l’Imam Réza (a.s) « clé de l’unité et de l’alliance islamique », est une occasion à la lumière d’une relecture de la conduite modeste, compatissante et pleine de clémence et d’amour de cet Imam (a.s), pour présenter un projet nouveau et prometteur, aux sociétés islamiques et humaines, accordant plus d’attention aux brillants enseignements de cet Imam.

Aujourd’hui, plus que jamais, les cœurs pleins d’espoir sont avides de paix et de justice, et les justes dans le monde et les différentes écoles islamiques, ont le regard tourné vers le mausolée céleste et lumineux de celui qui a consacré sa vie bénie à la promotion des valeurs islamiques, à la défense de la dignité humaine, à l’unité et à la convergence des différentes religions.=

Ces gens-là sont conscients que l’avenir du monde dépend de la réalisation des idées brillantes et philanthropiques de cet Imam magnanime.

En mettant l’accent sur la spiritualité et la rationalité, une voie pourra être ouverte pour des contacts continus, méthodiques et savants, avec les chercheurs et les élites intellectuelles du monde, en organisant des réunions dans le monde islamique pour développer chez les amoureux de cet Imam (as), non des slogans mais la science, le savoir et une foi sincère en Dieu.